Solidarité, Transnationale ?

 

Por Rosa María Lechuga | @laituecita

 

 

Pour Eva, une femme de volonté immense !

 

  • « Thinks tanks » de huit pays européens identifiant les actions solidaires de la population

L’Europe en temps de crise ? Le BREXIT ? L’Indépendance –ratée- de la Catalogne ? Des attentats terroristes majeurs ayant frappé les capitales européennes telles que Paris, Londres, Bruxelles et Madrid ? Une forte vague migratoire ? La spectaculaire montée de l’extrême-droite ?

La liste est infinie, les grands défis du 21ème siècle en Europe, la terre de Steirn décrite comme un lieu où les hommes débattaient pour des raisons politiques et religieuses, avec une facilité pour se déplacer au sein du territoire, de  communiquer entre villes, de connaitre différentes cultures et traditions, débatte entre hommes avec un sens de l’Union, pas de division.

L’Union Européenne comme l’idée d’un centre, d’un modèle cathartique –très souvent- mais pas d’implosion.

Un groupe de chercheurs de huit pays, des « thinks tanks » travaillent sur un projet autour d’un sujet très complexe, la Solidarité Transnationale, avec une persistance –étonnante-, académiques européens (grâce à son esprit d’inclusion, chercheurs de la communauté de l’Amérique Latine aussi), ils analysent et étudient entre autres choses, le défi de la migration depuis une perspective solidaire.

Le but ?

Identifier des actions solidaires qui se réalisent depuis la Société Civile –un haut degré de transversalité- à travers des organisations qui travaillent en faveur des milliers de réfugiés, demandeurs d’asile et milliers des migrants. Aussi, ils travaillent pour rendre « possibles » solutions politiques.

Les « bonnes pratiques européennes »

Ce groupe est en train de réaliser des tâches compliquées. Le coordinateur ce projet est le professeur Dr. Christian Lahusen de l’université de Siegen en Allemagne. Entre les chercheurs qui travaillent sur le projet se trouvent Hans-Jörg Trenz de l’université Kovenhavns au Copenhague, Danemark ; Marco Giugni de l’Université de Genève en Suisse ; Maria Kousis de l’université de Crète en Grèce ; Carlo Fusaro de l’Université de Florence en Italie, Simoni Baglioni de la Université de Glasgow Calédonien et Maria Grasso de l’Université de Sheffield au Royaume Unie ; Maria Theiss de l’université de Warsaw  en Pologne et Manlio Cinalli de Sciences Po Paris en France.

Solidarité transnationale en temps de crise ?

Il apparaît également l’existence d’un esprit solidaire européen et de nouvelles figures de la migration, des enfants –accompagnées ou toutes seules- et des familles entières qui vivent en exil, le défi augmente mais en même temps, le phénomène s’équilibre avec le travail immatériel de milliers de personnes, bénévoles, associations et des expertises, que tous ensemble, ils expriment pour dire qu’il existe une partie importante de la population « occupée » à aider à résoudre la crise migratoire.

Le défi est énorme mais la Solidarité est plus même en temps de crise !

 

About The Author

Related posts